Savoir Écrire: Avantage Compétitif?

Savoir Écrire: Avantage Compétitif?

Dans notre monde où la haute technologie prend une place de plus en plus importante, au point que l’apprentissage de la programmation dès la maternelle est une question revenant de manière récurrente, on peut se demander ce que peut encore apporter l’apprentissage de l’orthographe, de la grammaire, en un mot, de sa langue. Est-ce que savoir écrire en bon français est un avantage compétitif, utile à une future carrière, où est-ce un truc ringard?

A la lecture de très nombreux sites, blogs, et même articles de journaux, on peut se demander si l’art de l’écriture existe encore, et s’il sert à quelque chose.

Ecriture stylo à plume Une bonne part de la difficulté, c’est qu’il y a bien peu de chances que l’on ne vous fasse jamais la remarque, par politesse, par crainte, par manque de confiance. Envoyer à un recruteur un C.V. et lettre de motivations ponctués de fautes est généralement (dépend quand même du poste concerné) une bonne manière de ne jamais être sélectionné, mais le recruteur ne prendra pas la peine de vous répondre en indiquant qu’il ne vous choisi pas à cause de cela….. Il n’y a pas que le recrutement, bien sûr! Combien d’ingénieurs ne montent jamais dans la hiérarchie de l’entreprise, parce que cela signifierais communiquer vers l’extérieur, et l’entreprise tient à son image, dont le bon français fait partie?

J’entends déjà votre réaction à cette lecture (si, si!) “Mais il y a belle lurette qu’on écrit plus de lettres, quant à mon C.V., il a été vérifié et revérifié, pas de problèmes”. Oui, mais….

Le Courriel, la missive moderne

Par un paradoxal retour de la technologie, l’écrit prend massivement sa revanche. Que ce soit emails ou SMS, la communication écrite prend nettement le pas sur l’oral alors même que tout le monde a un téléphone mobile ou Smartphone a portée de main. Il n’est pas vraiment question d’orthographe lié aux SMS, vu la nature des échanges. Par contre, l’email prend petit à petit une nouvelle dimension. Sa valeur juridique est reconnue. Il peut être accepté comme preuve légale, il peut être saisi par les autorités juridiques, et est de plus en plus utilisé dans le domaine professionnel, y compris comme contrat, mais surtout, dans la phase d’élaboration de celui-ci. Dans le monde anglo-saxon circule une célèbre négociation par emails entre Steve Job et le fils de Ruppert Murdoch, James Murdoch, président de la (très grosse) maison d’édition News Corp, que vous pouvez lire ici (en anglais, bien sûr). On peut regarder cet exemple sous l’angle de comment gagner une négociation difficile, mais aussi, plus globalement, sur la place prise par l’écrit dans la communication moderne.

Pourquoi l’email est important?

En fait, cette forme de communication revêt de nombreux avantages: Tous ceux d’une lettre, avec aucun des inconvénients. Ceux d’une lettre, c’est à dire que vous pouvez écrire à toute heure du jour où de la nuit, sans vous préoccuper de savoir si votre correspondant est disponible au même moment. Comme pour une lettre, vous pouvez prendre votre temps, réfléchir, effacer, recommencer, mettre à la poubelle, et même, choisir de ne pas envoyer. Le téléphone ne permet pas de reprendre un mot de trop…. En même temps, un email est gratuit, quasi immédiat, ne nécessite pas d’acheter des timbres et de trouver une boite aux lettres. De plus, et bien plus facilement que pour une lettre, un email peut-être archivé, classé, trié, recherché, même des années après.

Tout ce que je viens de citer est en même temps absolument terrible si vous ne maitrisez pas cette forme de communication. Même dix ans après, vos fautes d’accords ou participe passé peuvent sauter aux yeux du lecteur! Et vous ne savez jamais qui va lire votre email, surtout s’il est professionnel.

Internet EST la communication écrite

En fait, plus généralement, on peut se rendre compte que TOUT Internet est de la communication écrite. Que ce soit la participation sur des forums, la mise en ligne de son C.V., la création d’un site, l’ensemble d’Internet repose sur la communication écrite. Bien sûr, on pourrait penser que ce n’est pas vrai pour les vidéos. A première vue, oui, c’est vrai, mais comment vas-t-on trouver cette vidéo? Grâce a un moteur de recherche, qui va se baser sur l’orthographe du titre. Si le titre, le sujet, sont mal orthographiés, il y a de très fortes chances que cette vidéo ne soit vue que par bien peu de visiteurs.

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi certains trouvaient facilement et rapidement tous ce qui leur passait par la tête sur Internet en utilisant les moteurs de recherche, alors que pour d’autre c’est une galère énervante? A votre avis?

Apprendre à coder, ou Apprendre le Grec et le Latin?

Curieuse question de la part d’un programmeur du 21ème siècle qui exerce ce métier depuis plus de 20 ans maintenant!

Pourtant….Qu’est-ce que programmer, si ce n’est écrire, dans un langage aux régles fixes, pour traduire des idées par une expression rigoureuse?

Il me semble que la même définition s’applique tout autant à un exercice de thème Latin ou Grec, non ? Si on fait abstraction de la machine et du langage spécifique, l’activité du programmeur est étrangement similaire à celle de l’étudiant faisant un exercice de version ou de thème. Il s’agit de comprendre le contexte et le sens général, puis de traduire cela dans un langage précis, en comprenant chacun des mots utilisés, leur syntaxe et leur position dans la phrase, qui va faire que cela “fonctionne” ou pas.

Le Grec et le Latin ont un autre, immense, avantage sur  l’apprentissage du code: elles sont la racine dont le français, mais aussi l’anglais, l’allemand, l’italien, l’espagnol et le portugais sont dérivés. Au delà de la gymnastique mentecriture-clavierale, il s’agit de mieux apprendre sa propre langue, et donc l’orthographe, puisque la connaissance de la formation des mots, de leur histoire (étymologie), est une meilleure manière de maitriser l’orthographe qu’un apprentissage par cœur sans rime ni raison.

Une autre conséquence est une bien plus grande facilité de l’apprentissage d’une autre langue moderne européenne. Mais surtout, surtout, l’apprentissage des langues mortes développe des compétences intellectuelles essentielles: méthodes de travail, rigueur, analyse, décomposition des éléments, synthèse ensuite. Ces compétences sont utiles tout autant dans le domaine littéraire que scientifique, et conduisent à une meilleure maitrise du discours. Elles font évidemment partie de ce que l’on appelle la culture générale, si mal définie et si peu valorisée, qui va pourtant transparaitre, même involontairement, durant toute la vie.

Comment je me soigne?

Bon, d’accord. Vous êtes un brillant ingénieur bardé de diplômes dans les domaines de la haute technologie. Pourtant, vous avez conscience du risque que votre future carrière soit limitée par votre difficulté à communiquer sans fautes d’orthographe et de grammaire. Peut-être êtes-vous un des ces innombrables “marketeur” français qui souhaite vivre des revenus générés par votre savoir diffusé grâce à des sites Internet, et vous voulez apparaitre le plus professionnel possible, alors que vous confondez process, mot anglais, et processus, mot français, par exemple.

A priori, un peu tard pour se mettre aux langues mortes que vous n’avez jamais étudié, merci à l’éducation nationale qui croit que seuls les maths sont la voie royale du futur….

Il existe plusieurs sites qui vous proposent de l’aide à ce sujet et des organismes de formation professionnelle. Cependant, je pense que je peux vous proposer moins pénible et bien meilleur marché: lisez!  Lire, lire, lire, telle devrait être votre devise; Et si possible, pas n’importe quoi. Pas toujours des articles sur votre domaine d’activité favorite. Non, lisez des livres, des vrais (papier où liseuse électronique, aucune différence, ce n’est pas le support qui compte). Des auteurs classiques, Les Misérables, par exemple, Boileau, pourquoi pas, mais aussi la série d’Arsène Lupin où de Rouletabille si vous trouvez les grands classiques trop ennuyeux. Pourquoi ce conseil? Tout simplement parce que je suis persuadé que grammaire et orthographe sont visuels, d’abord et avant tout. L’expression “ça saute aux yeux” vous est surement familière, n’est-ce pas? De mon point de vue, elle est à prendre littéralement en ce qui concerne l’aurtograffe…. Avoir sous la main un dictionnaire, et éventuellement un dictionnaire étymologique, que vous consulterez pour tous les mots qui ne vous sont pas familiers, vous aidera aussi à mieux comprendre ce que vous lisez et à mémorisez les nouveaux mots découverts.

Tous les commentaires sont bienvenus, fautes où pas Sourire !

This work is licensed under a Creative Commons license.
Publié dans Petits trucs facilitant la cyber-vie Tagués avec : , ,
6 commentaires sur “Savoir Écrire: Avantage Compétitif?
  1. Juliend dit :

    Ah tiens ca me fait penser a moi 😛

  2. commentaire dit :

    Ben non ! Dès que tu écris correctement aujourd’hui, on te prend pour un vieux con.

    Il faut bien se mettre dans la tête que l’orthographe est une vue de l’esprit, qu’elle correspond à ce que les locuteurs souhaitent voir retranscrit, et qu’elle ne correspond à une exigence qu’à une époque très précise de l’histoire, qui correspond à la diffusion massive des imprimés. L’orthographe est fille de la révolution industrielle, et de sa philosophie des standards.

    À l’heure actuelle, ça n’a plus aucune importance ! Qui achèterait un dictionnaire aujourd’hui ? Google est là pour nous le dire, et gratuitement !

    • D’une part je pense que cela dépend du lectorat. D’autre part, il me semble que Gütemberg et son imprimerie sont nés quelques siécles après « rosa, rosarum, rosae » etc… Ce que je veux dire, c’est que les déclinaisons et les genres latins et grecs supposent une orthographe trés exacte pour que la phrase soit compréhensible, et que l’écriture de ces langues n’a rien à voir avec l’imprimerie, ni avec la révolution industrielle.

      Quant à Google et autres correcteurs orthographiques, ils ne servent à rien si on se trouve dans l’incapacité à distinguer entre plusieurs propositions laquelle est la bonne…

      PS- Lorsque je parle d’avoir un dictionnaire sous la main pour lire, c’est une expression. Je ne connais pas les autres liseuses électroniques, mais avec un Kindle (physique où application) on a en permanence un dictionnaire que l’on peut consulter pour n’importe quel mot du texte que l’on est en train de lire.

  3. jerome dit :

    Bonjour, super article c’est vrai que l’écriture est devenue très importante, malgré le niveau d’enseignement que l’on a.

    Je lis beaucoup dans des catégories qui me plaisent, mais je fais des fautes quand même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Lettre d’information

Recherche sur le Site

Recherche personnalisée