5 Etapes simples pour déplacer WordPress d’un hébergeur vers un autre (où de local vers un hébergeur)

Récemment il m’a fallu déplacer WordPress d’un hébergeur vers un autre, et j’ai fait à peu près tout ce qu’il ne fallait pas faire (pour les besoins de cet article, bien sûr Sourire ), avant de prendre mon temps et réfléchir un petit peu pour finalement effectuer ce transfert correctement. Le but de cet article est donc de vous faire profiter de mes expériences, les bonnes comme les mauvaises. La démarche expliquée ici pour transférer WordPress s’applique dans tous les cas de figure. Simplement, si vous avez créé votre site sur votre propre machine, vous n’avez pas à vous soucier de transfert DNS, mais le reste de la méthode pour déplacer WordPress est identique.

Déplacer WordPress

Dans mon cas particulier, le “déménagement” devait donc s’effectuer entre un site hébergé sur Azure de Microsoft (site A), et un serveur virtuel Linux 1&1 (site B), mais les enseignements à tirer s’appliquent bien plus généralement a tout transfert d’un site, quel que soit l’hébergeur, même si A est votre propre machine. Nous allons donc parler de déplacement du blog entre A et B, A étant le départ, B l’arrivée.

Ce qu’il ne faut pas faire

Commençons donc par ce qu’il ne faut pas faire:

  • Commencer par s’occuper du transfert de domaine DNS!!!
  • Ne PAS modifier le nom du site “départ” (Site A) dans WordPress, alors que l’on a modifié l’accès DNS….

La conséquence de ces deux actions étant tout simplement que l’on a plus accès au site de départ, puisque la procédure de login réfère toujours au Nom de domaine, mais que les serveurs DNS pointent sur le site B, qui n’existe pas encore! Si vous n’avez pas pris la précaution d’établir un accès distant direct à la base de données MySQL de votre site, vous êtes très mal! Si je n’avais pas été capable de modifier cette URL directement dans la base de données, je ne sais pas trop comment je me serais sorti de ce piège créé par moi même!

Ce qu’il faut faire

  1. Nettoyer
  2. Empaqueter
  3. Transporter
  4. Déballer, Installer
  5. Changement d’adresse

Merci à l’informatique et aux plugins, vous allez voir que toutes ces étapes pour déplacer WordPress sont bien plus simples et bien moins manuelles que lorsqu’il s’agit d’empaqueter votre vaisselle…

-1- Nettoyer.

Sur votre site existant , sur A, commencez par éliminer les plugins qui ne sont pas absolument nécessaires, et ceux qui le sont peut-être, mais peuvent s’installer très simplement et rapidement, ce que vous ferez “de l’autre coté”. Nettoyez aussi la base de donnée. L’idée étant que plus c’est petit et simple, plus ce sera facile. Si vous installez des plugins spécifiques, pour nettoyer la base de donnée, désinstallez après usage.

Si vous utilisez un plugin de cache pour accélérer l’affichage de vos pages, désactivez-le et videz le cache.

Enlevez le nom de domaine “réel”: tous les hébergeurs ont un nom de domaine par défaut. Pour Microsoft Azure, il s’agit de “MonDomaine.Azurewebsites.net”. Pour 1&1, il s’agit de “sXXXXXXXXXX.onlinehome.fr/MonDomaine”. Servez-vous en maintenant! Dans mon cas, la bonne méthode est de modifier, de l’intérieur de WordPress (Menu Réglages/Général) les adresses URL pour utiliser “MonDomaine.AzureWebsites.net” en lieu et place de “MonDomaine.fr”. Remarquez que je ne me préoccupe pas, pour l’instant, du domaine de destination, et que je ne parle pas de DNS.

-2- Empaqueter.

Puisqu’il s’agit de déménagement, on va s’occuper de tout mettre dans des cartons et de charger le camion….J’ai lu à droite à gauche diverses “méthodes”, toutes utilisant pas mal d’opérations manuelles. Je fais partie de ceux qui pensent que tout ce qui peut être automatisé devrait l’être, notamment parce que toute intervention manuelle est une source potentielle d’erreurs. Je me suis donc mis en chasse d’un plugin “qui va bien”. Passons sur les essais et les éliminés, le riche monde de WordPress comporte un certain nombre de “nanards”. J’ai choisi d’utiliser “Duplicator for WordPress”, dont le fonctionnement est parfait et correspond à ce que je souhaitais. Installez-le comme vous installez toute autre extension.

Duplicator Settings

Les “réglages” sont “plutôt” simples.

clip_image001[9]

Dans l’écran “Packages”, ci-dessous, un clic sur la première icone “Create Package” ouvre une fenêtre en pop-up, qui nous permet de spécifier le nom du nouveau paquet créé, et de visualiser l’espace pris par les fichiers AVANT qu’ils ne soient compactés.

clip_image001[7]

Une fois vos fichiers empaquetés, ceux-ci sont listés par Duplicator, avec l’affichage de la taille du paquet zippé. Un clic sur les boutons Installer et Package déclenche le téléchargement des fichiers sur votre machine. Difficile de faire beaucoup plus simple.

-3- Transporter.

Après avoir récupéré les 2 fichiers, “Installer” et  “Package”, générés par Duplicator,il vous reste à les envoyer dans le répertoire destination de votre nouveau site “B”. N’INSTALLEZ PAS WORDPRESS. Par contre, il vous faut bien sûr avoir à disposition une base de données MySQL prête sur votre nouveau serveur, dont vous connaissez le nom et le mot de passe, nécessaire dans tous les cas. Le transport s’effectuera via FTP. L’explication de l’utilisation de FTP sort du cadre de cet article. Si vous avez besoin d’un outil FTP, je ne peux que vous conseiller l’utilisation de FileZilla.

(Note: Il serait beaucoup plus simple et rapide pour déplacer WordPress de pouvoir envoyer par FTP DIRECTEMENT depuis Duplicator vers le nouveau site, plutôt que de devoir passer par sa propre machine. J’ai pris contact avec le créateur de Duplicator pour lui faire part de cette remarque. Cette fonctionnalité est dans les cartons. Si vous vous abonnez au Flux RSS de BGSoftFactory, vous serez au courant de la disponibilité de cette fonctionnalité aussitôt que ce sera la cas.)

-4- Déballer, Installer.

Les 2 fichiers étant copiés dans le répertoire de votre nouveau site, vous pouvez maintenant lancer l’installation en mettant comme URL dans votre navigateur “sXXXXXXXXXX.onlinehome.fr/MonDomaine/Installer.php” (Adaptez à votre cas particulier) pour lancer Installer.php, le script d’installation de Duplicator.

image

Le script d’installation commence par vérifier si le système remplit les conditions nécessaires. Comme vous pouvez le voir sur l’image, ici ce n’est pas le cas! Un click sur le bouton “System Requirements” va nous permettre de voir exactement où est le problème:

image

Il nous est indiqué que le script ne peut pas écrire dans notre répertoire d’installation (Fail is Writable). On s’empresse de corriger cela (la question des permissions sur les répertoires dépasse le cadre de cet article, mais il faut donner tous les droits pour l’installation, quitte à les restreindre une fois celle-ci effectuée).

clip_image001[11]

Une fois que les conditions nécessaires sont correctement remplies par notre système, le formulaire nous demande les données dont le script a besoin pour pouvoir se connecter à la base de données MySQL. Après avoir saisi les valeurs demandées, testez la connexion pour vous assurer qu’elles sont correctes. Cochez la case “I have read all warnings and notices” pour activer le bouton “Run Deployement”.

Le déploiement décompacte le fichier zip, installe tables et données de la base MySQL, et copie tous les fichiers dans les répertoires du nouveau site. Une fois cela fait, un formulaire vous propose de vérifier et d’entrer les adresses et répertoires correspondantes entre l’ancien et le nouveau site:

image

Généralement les valeurs proposées ne nécessitent pas de modification. Pour l’URL du nouveau site, comme indiqué précédemment, utilisez pour l’instant l’URL par défaut de votre hébergeur. Il ne vous reste plus qu’à cliquer sur “Run Update” pour finir cette installation.

image

Installation terminée, sans aucune erreur. Les dernières étapes indiquées sont importantes, cependant je ne vous conseille pas de les suivre dans l’ordre! Tout d’abord, si l’origine du site WordPress que vous déplacez est un environnement Windows, la ère étape n’a que peu d’importance, mais vous pouvez cliquer sur le lien pour avoir la conscience tranquille. Passez ensuite à la 3ème étape, vérifiez que votre site dupliqué fonctionne normalement, y compris la partie administration. Finalement, passez à la 2ème étape pour effacer tous les fichiers liés au Duplicator.

-5- Changement d’adresse

Il est maintenant temps de se préoccuper d’aller mettre notre nom sur la boite aux lettres et d’effectuer notre changement d’adresse à la Poste. Enfin, je veux dire, dans WordPress, menu Réglages/Général, pour Adresse Web de WordPress et Adresse Web du site, remplacez l’URL par défaut de votre hébergeur par votre adresse définitive (nom de domaine).

Accédez à votre Zone DNS chez votre registrar, et faites pointer votre nom de domaine sur l’adresse IP dévolue à votre « nouveau » site (La manière exacte de procéder diffère d’un registrar/hébergeur à l’autre). N’oubliez pas qu’il faut environ  heure pour que la propagation DNS soit effectuée, avant de pouvoir accéder à votre site avec votre URL définitive.

Déplacer WordPress: Conclusion

La très grande force de WordPress réside dans ses nombreux plugins. Déplacer  WordPress, que ce soit de votre machine locale vers un hébergeur, où entre 2 hébergeurs, a toujours été une étape importante et délicate dans la mise en place d’un site. Le plugin Duplicator permet de simplifier et de sécuriser au mieux cette manipulation, plus courante qu’il n’y parait. Je suis sûr qu’il n’aura pas échappé aux intéressés que cette méthode permet, comme le nom l’indique, de dupliquer un site plusieurs fois. Si vous créez des sites de niche, vous pouvez désormais créer un “modèle” sur votre machine locale, et le dupliquer une dizaine de fois, avec ses plugins, thème,  images,  en bien moins de temps qu’il ne m’en a fallu pour écrire cet article!

Vos commentaires sont les bienvenus!

Abonnez-vous à BGSoftFactory « Le » Blog

This work is licensed under a Creative Commons license.
Publié dans Web, WordPress Tagués avec : ,
21 commentaires sur “5 Etapes simples pour déplacer WordPress d’un hébergeur vers un autre (où de local vers un hébergeur)
  1. Guimet dit :

    La réponse…
    Chez 1and1, ce plugin ne peut fonctionner. Pas d’interaction de script avec la base de donnée…

  2. Guimet dit :

    Bonjour, je ressort ce topic… super tuto… sauf que ça se passe bien ici… 🙂
    J’ai découvert duplicator pour faire une mise à jour pour un site web pour une amie sans bloquer le site… Cela a très bien fonctionné… aujourd’hui, je dois faire l’inverse et la… c’est le drame… Voilà ce qu’il se passe…
    – Lors de la création de l’archive, tout est ok
    – Téléchargement FTP ok
    – ouverture du « installer.php » et test des éléments de connexion ok
    Puis… plantage de l’installation avec comme commentaires:
    COMPLETE: true

    WEB SERVER CONFIGURATION FILE RESET:
    – Backup of .htaccess/web.config made to .orig
    – Reset of .htaccess/web.config files
    ERROR: Unable to read from the extracted database.sql file .
    Validate the permissions and/or group-owner rights on directory ‘/homepages/13/d431429745/htdocs/ecogitactions’

    ERROR: Unable to create new sql file installer-data.sql.
    Validate the permissions and/or group-owner rights on directory ‘/homepages/13/d431429745/htdocs/ecogitactions’ and file ‘installer-data.sql’

    UPDATED FILES:
    – SQL FILE: ‘/homepages/13/d431429745/htdocs/ecogitactions/installer-data.sql’
    – WP-CONFIG: ‘/homepages/13/d431429745/htdocs/ecogitactions/wp-config.php’

    Un avis? 🙂 🙂 🙂

  3. fraktale dit :

    super tutoriel et magnifique plugin !
    merci

  4. Syl dit :

    Tuto impec. Meme en 2015 avec l’évolution de l’interface de Duplicator le descriptif reste tout à fait claire.

    Le transfer directe du site A vers B sans passer par download puis upload en FTP n’est toujours pas implémenté.

    Merci

    Syltao

  5. Botizok dit :

    Merci pour ce tuto clair et précis !

  6. etian dit :

    Bonsoir et bravo pour le tuto. j’ai tout suivi et tout fonctionne du premier coup. En revanche, mon archive uploadé à la racine de mon site contient tous les répertoires de mon site. Faut il la dezipper puis l’uploader ou la laisser telle quelle sur le distant ?

    • Il faut l’envoyer tel quel sur le distant, avec l’autre fichier « Installer » à charger et envoyer aussi. L’exécution de Installer.php fera tout le travail sur le site distant.

      Content que l’article te sois utile!

      Cordialement,
      Bernard.

  7. Eric dit :

    Super tuto.
    Ce Plugin est totalement génial.

    Merci

    Eric

  8. Bonjour, je suis contente d’avoir trouvé votre article. Je suis chez ovh depuis un an (le 15 mai mon contrat expire), je viens de m’inscrire chez 1&1. Mon souci est de transférer une trentaine d’article et l’apparence de mon blog sous WordPress : desartsauxastres. J’espère y arriver seule car cela me parait quand même assez délicat. Merci pour votre article.Geneviève

  9. Gab dit :

    Salut,

    Merci pour l’article et pour le plugin qui a l’air fantastique! Avant de me lancer une question toutefois concernant le changement d’adresse:

    Je compte déplacer mon site hébergé chez ovh sous l’adresse http://nomdesite1.net, vers un hebergement chez planethoster sous l’adresse http://nomdesite2.fr (adresse définitive).

    Est-ce que le plugin fait automatiquement les mise dans la base de données etc concernant les adresses des fichiers (comme les images, liens etc), ou dois-je le faire « a la main »?

    De plus je ne comprend pas la derniere partie sur les DNS. Mon site n’est pas encore référencé et je n’ai aucun trafic. Ai-je donc besoin de faire pointer mon nom de domaine sur l’adresse IP dévolue à mon “nouveau” site (sachant que c’est planethoster qui me fourni le nom de domaine?)

    Désolé si mon commentaire est un peu confus mais il est à l’image de ma compréhension de cette procédure^^

    Merci pour votre aide!

    • Bonjour,

      J’espère éclairer ta lanterne, fais-moi savoir si j’y suis parvenu:

      -1- Normalement, tu n’as rien à faire pour les liens. WordPress met en variable le nom du site. Lors de l’installation du « nouveau » site, le plugin te demanderas le nom, mets le nouveau, et c’est tout.
      -2- Dans ton cas, tu n’as effectivement rien à faire en ce qui concerne DNS. Mon cas était différent, puisque je changeais d’hébergeur et de serveur, mais PAS de nom. Il me fallait donc bien indiquer ma nouvelle adresse.

      Voilà, j’espère que c’est plus clair. Sinon, ben, demande à nouveau…

      Cordialement.

  10. Chloe dit :

    J’ai suivi les instructions mais des le début je rencontre un probleme, c’est qu’une fois que j’ai change le nom de domaine reel par le nom de domaine par defaut je n’ai plus acces a l’interface word press et même le site internet reste accessible mais la mise en forme a disparu. Que faire pour reprendre la main sur l’interface wp ?

    • Bonjour Chloe,

      Tout dépend du cas de figure et de ce que tu veux faire. Normalement tout redeviendra normal un fois redéployé chez le nouvel hébergeur, n’oublions pas qu’il ne s’agit que d’une solution temporaire.
      Maintenant, la raison du problème est, le plus souvent, une simple question de caches. Faire F5 plusieurs fois devrait ramener un affichage normal. Si ce n’est pas le cas, contactes-moi par email, je tacherais de t’aider de manière plus approfondie.

      Bernard

  11. Denis dit :

    Merci pour ces infos.
    Un petit complément. Si wordpress est pré-installé dans la cible ?

    • Il devrait suffire de supprimer/renommer le wp-config.php, et de cocher la case concernant l’écrasement des tables de la base de données, mais dans ce cas, il est sans doute préférable d’utiliser un système de backups, comme UpdraftPlus, qui me satisfait parfaitement.

  12. Enfin, un processus de duplication pour WordPress qui est simple et très efficace. Merci de m’avoir fait découvrir cette magnifique extension. J’ai enfin pu transporter mon installation en local pour pouvoir tester des extensions et modifier mon thème enfant sans risquer de saboter l’affichage du site en ligne.

1 Pings/Trackback pour "5 Etapes simples pour déplacer WordPress d’un hébergeur vers un autre (où de local vers un hébergeur)"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Lettre d’information

Recherche sur le Site

Recherche personnalisée